Le processus de chromage

Le Nickel

Il existe plusieurs formes d’applications du nickel: la première est décorative et sert de support au chrome .Pour le nickel la galvanisation peut être appliquée sous deux formes: l’électrolyse et la catalyse (nickel chimique). Le nickel électrolytique est utilisé en priorité dans le monde de la décoration sous le chrome pour éviter la corrosion.

Le procédé d’électrolyse du nickel est basé sur une recette vieille de plusieurs siècles que l’on nomme

le « Watts nickel ».Les composants principaux sont le sulfate de nickel, le chlorure de nickel et l’acide borique. On y joint des composants organiques pour obtenir la brillance.

Le Cuivre

Le cuivre a été l’un des premiers métaux que l’on a précipité. Actuellement son application principale se fait dans l’imprimerie, l’industrie de la gravure et l’impression en général. Des bains de cuivre où l’on ajoute aussi bien le soufre que le cyanure sont couramment utilisés. Les bains d’acide où l’on utilise toutes sortes de composants naturels ont des propriétés formidables de remplissage (celles de remplir les raclures). On l’utilise dans le monde de la décoration. A coté de cela on utilise aussi les bains d’acide de cuivre dans l’industrie de l’imprimerie, de l’impression et la gravure en général, et pour restaurer les vieilleries.

Chez G&R « Chromage & Restauration » nous utilisons les bains de cuivre pour des pièces en acier. Le trempage au cyanure nous l’utilisons pour l’Aluminium et le Zamak.

Le Chrome

Le chrome est l’un des métaux les plus courants que l’on utilise dans la précipitation. On l’utilise dans le marché sanitaire, celui de l’automobile, la bicyclette, les moteurs, l’impression et autres. On l’utilise énormément pour ajouter la brillance au métal ou quelque autre matière. Le chrome ne possède en lui-même aucune propriété brillante. Le brillant provient du nickel sous-jacent. On peut très bien polir le chrome.

Si on applique une couche de chrome trop épaisse sur la brillance du nickel il se forme une couche « grise- souris ». Pour obtenir un éclat parfait une couche d’environ 0,5 µm est suffisante. La composition du bain de chrome est très simple ; elle contient en grande partie de l’acide de chrome dans lequel on a ajouté de l’acide sulfurique (comme catalyseur).Le bain de chrome extrait le chrome présent dans l’acide avec des anodes en plomb, celles-ci ne libèrent que les électrons nécessaires.

Retour à la liste

Voor meer informatie

Cliquez ici
Website powered by Ondernemerswebsites.nl.